Soldanelle

Névé de juillet
Malgré la soldanelle
Sa neige est si froide !

Sanetsch

***

Vendredi passé, parti en reconnaissance pour le trek du mois d’août dans des paysages grandioses, traversant un des névés qui restent encore, je suis arrêté en chemin par cette Soldanelle, petit miracle frêle et puissant. A l’instant où j’écris ces lignes et ce haïku, je sais qu’elle est là-bas… et cela me donne du courage pour ma semaine et les aspects plus administratifs qui font aussi partie du quotidien et pour lesquels je compose moins souvent de la poésie…

Belles journées à chacune et chacun,

Vincent

 

 

1 reply »

Poster un commentaire ou un poème...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s