Saveur matinale

haiku-brume-matin
Brume se faufilant
Par ma fenêtre ouverte
Goûte le matin

Les Serans

***

Clin d’œil avec ce haïku au conte Le goût du brouillard, dont la traduction en allemand va paraître dans le numéro d’octobre de Der Kleine Salamander

Et clin de l’autre œil à ce lieu si particulier que sont Les Serans, d’où je reviens de formation… petit pas de plus vers mon rêve poétique.

3 replies »

  1. Ce qu’il y a de particulier avec votre écriture est que souvent on a l’impression d’entrer dans une histoire.
    Celui-ci aussi m’attrape l’imaginaire.

Poster un commentaire ou un poème...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s