Chaton chétif

chatons rue au maroc haiku soleil

Rue principale
Chacun ses occupations
Le chaton hésite

Tamri, Maroc

***

(Rassurez-moi: vous l’avez remarqué, vous, au moins ?!)

***

Pour une spiritualité de l'insurrectionEt je profite aussi de ce printemps pour vous dire mon plaisir de voir une des images de ce blog (presque celle-ci) en couverture du dernier livre de la poète et théologienne Francine Carrillo.

Je vous en partage un extrait :
« L’un des grands chantiers spirituels de notre temps passe assurément par une réconciliation avec ce que le temps nous offre et qui va de paire avec la conscience de notre mortalité. Que nous soyons voués à disparaître devrait nous apprendre la légèreté, alors que nous passons notre vie à l’alourdir de regrets et d’objets encombrants ! Nous sommes passants sur cette terre et vivre est un perpétuel travail de dessaisissement, de renoncement à tout avoir, tout pouvoir. C’est aussi une longue ténacité, quand l’arbre tarde à donner son fruit ou que la tempête l’anéantit. »
© Pour une spiritualité de l’insurrection, Francine Carrillo, Coéditions Ouverture, OPEC et Olivétan, 2014

J’adore ce genre de collaboration !

6 replies »

  1. Coucou Vincent,

    oui, je le vois le chaton – pas comme la grive que j’ai cherché longtemps avant de comprendre que tu ne l’as justement pas vu, puisque tu étais debout avant elle 🙂
    bises Angela

Poster un commentaire ou un poème...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s