Ailleurs, ici-même.

pont suspendu

Traversant ce pont suspendu, rouillé et tanguant, j’imagine sous mes pas les flots impétueux d’un torrent de l’Himalaya ou de l’Alaska. Je sens le danger, l’équilibre précaire de chaque pas, et je tiens le câble plus fort. J’avance avec l’exaltation d’un aventurier, heureux. Sur l’autre rive, un panneau de randonnée indique un arrêt de bus à 45 minutes. L’espace d’une traversée, je l’avais oublié: il existe des pays où comptent les minutes…

En traversant la Maggia, février 2013

Catégories :Photographie, Voyage

Tagged as: , ,

Poster un commentaire ou un poème...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s