Sur le pouce

Paris IIIe, décembre 2012

Dimsum futuriste
Les panier vapeurs
Restent en bambou

***

J’aime ces contrastes saisissants, ces restent de traditions dans les détails. Pas par sentimentalisme, non, mais bien parce que  c’est encore souvent l’usage quotidien (ou l’usure du quotidien?) qui élague les substituts modernes d’objets imparfaits mais éprouvés.

Cerise sur le ravioli vapeur, dans ce petit restaurant aux fenêtres couvertes de buée, tous les imprimés n’en sont justement pas, et les cartes sont soigneusement rédigées à la main. Si soigneusement qu’on y trouve quelques perles de traduction comme cette « Caisse de canard poché » ou cette « Beigne de fuseau de porc »… Décidément, j’aime !

menu_dim_sum

Catégories :Haïkus, Urbaine, Voyage

Tagged as: , ,

Poster un commentaire ou un poème...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s